Les bruits de musique

La tenue d'un débit de boisson, établissement proposant la vente et la consommation de boissons sur place, qu'elles soient ou non alcoolisées, s'accompagne d'un certain nombre de nuisances sonores parmi lesquelles on trouve le bruit. Pour connaître vos droits et vos devoirs sur cette contrainte, et sur d'autres, une formation spécifique doit être passée.

Les bruits de musique


S'ils sont évidents autour d'une discothèque, ils sont moins maîtrisés et compris à proximité de bars ou de restaurants. Pourtant, à l'occasion d'une fête particulière comme la Saint Patrick, d'un concert donné par un groupe local, le niveau sonore peut monter et provoquer des plaintes de la part du voisinage. De plus, la réglementation ayant interdit de fumer dans les lieux publics, la fréquence des allers et retours entre l'intérieur et l'extérieur du débit de boissons est devenue très élevée. A chaque ouverture de porte, le bruit perce. A chaque conversation animée devant le bar ou le restaurant, le volume sonore ambiant augmente.
Une réglementation permet aux personnes résidant à proximité d'un débit de boissons de contester le niveau sonore fréquent et d'ordonner des mesures de volumes. Si ceux-ci s'avèrent trop importants, la plainte est recevable. Il faut alors enclencher une procédure de conciliation ou s'exposer à un risque de fermeture. Le saviez-vous seulement ?

Une formation adaptée à ces problématiques


Risquer des plaintes pour nuisances sonores, passer à côté d'une fermeture administrative car le bruit occasionne des conflits permanents avec le voisinage, sont lourds de conséquences. Pour éviter à des propriétaires et gérants de débits de boisson d'en arriver à de telles extrémités, des formations adaptées aux contraintes que vit la profession sont dispensées.
D'une durée de 20 heures, s'étalant sur deux journées et demi, elles permettent aux personnes qui la suivent de confronter leurs expériences, d'obtenir des réponses concrètes en terme de réglementation, d'équipement, d'aménagements possibles pour concilier activité commerciale et relations avec le voisinage. La formation nécessaire à l'obtention d'un permis d'exploiter un débit de boissons aborde également d'autres thématiques telles que la sécurité, l'hygiène alimentaire, la réglementation du travail. C'est un moment riche.

Une fois ce permis exploition 1 jour acquis, sa durée de validité est de 10 ans. Il sera à l'issue de cette période nécessaire de renouveler le contenu de son savoir en passant une formation d'une journée (soit l'équivalent de 6 heures) afin de s'informer des évolutions de réglementation. Cette mise à jour est valide pour une période de 10 ans également.

La formation nécessaire à l'obtention d'un permis d'exploitation d'un débit de boisson permet d'envisager toutes les situations vécues dans le cadre de son activité commerciale et de connaître les règles qui s'imposent à son établissement. Bien plus qu'une contrainte, c'est une opportunité d'échange et un gage de réussite.



Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.