Open Bars - Happy Hours bar

Open Bar et Happy Hours étaient des systèmes appliqués par les débits de boissons pour attirer une nouvelle clientèle et pérenniser leur activité.

La différence entre Open bar et Happy Hours

Sommaire
  1. - La différence entre Open bar et Happy Hours

  2. - L'Happy Hours s'adresse aux bars et aux pubs.

  3. - Open bar ou Happy Hours : les dispositifs et les aides

  4. - Open bar ou Happy Hours : Être en règle avec la loi

    1. - La réglementation : l'Open bar et l'Happy Hours

    2. - Le permis d'exploitation 


L'Open bar fonctionne avec un système de forfaits pour la délivrance de boissons avec ou sans alcool généralement en fin de journée et à des heures délimitées.
Le prix forfaitaire indiqué est peu élevé : entre 20 et 30 à 35 euros en moyenne pour permettre aux étudiants de boire le nombre de verres qu'ils souhaitent durant le temps imparti.
Cette pratique est courante dans les bars et les discothèques.

L'Happy Hours s'adresse aux bars et aux pubs.

Ce système aussi prévoit une plage horaire limitée permettant de s'offrir des boissons alcoolisées à prix attractifs.
L'offre prévoit en principe une boisson gratuite pour une boisson achetée ou une boisson à moitié prix pour la même achetée.
Cette pratique est courante les jours de semaine lorsque les bars sont moins fréquentés et les étudiants moins disposés à s'amuser.
Ces deux pratiques ont des conséquences à court et long terme sur l'organisme des jeunes. La dépendance peut être problématique.
C'est pourquoi ces pratiques sont aujourd'hui interdites.
La loi n°2009-879 du 21 juillet 2009 a pour objectif de limiter l'alcoolisation des jeunes.
Toutefois, divers amendements y ont été apportés, notamment concernant la dégustation des vins.

Open bar ou Happy Hours : les dispositifs et les aides

Les établissements désirant mettre en place des solutions alernatives à l'Open bar ou Happy Hours doivent détenir une licence 4 et avoir préalablement obtenu le permis d exploitation correspondant, c'est-à-dire le permis exploitation debit de boissons. Une réglementation stricte gère la mise à disposition de boissons alcoolisées.
La licence 4 bars, pubs et discothèques est obligatoire pour monter un bar ou ouvrir une boite de nuit en vendant les différentes catégories d'alcool, les boissons fermentées non distillées comme les alcools forts : whisky, vodka, rhum, gin, etc.
La profession est très encadrée par la loi et les sanctions peuvent aller jusqu'à la fermeture définitive de l'établissement. Les dispositions pénales prévoient également une fermeture temporaire en cas d'infraction aux lois et règlements en vigueur, en cas d'atteinte à l'ordre ou à la santé publique, en cas d'actes délictueux et criminels.
Le préfet fait appliquer la sanction.

Open bar ou Happy Hours : Être en règle avec la loi

Pour être en règle avec la loi, il est nécessaire de suivre une formation initiale de 20 heures pour obtenir son permis d exploitation et de faire renouveler ce document tous les 10 ans.
La formation bar à thème traite différents sujets et aborde certains points épineux comme la vente d'alcool aux mineurs, la répression de l'ivresse publique et la sécurité sur le lieu de vente.
Elle donne des indications précises sur les normes à observer et indique quelles sont les obligations en matière d'affichage.

La réglementation : l'Open bar et l'Happy Hours

La réglementation Open bar et Happy Hours est complexe en permettant certaines pratiques et en interdisant certaines autres. Il est par exemple permis d'organiser des dégustations gratuites dans le cadre de manifestations et de foires.
Pour être réellement fixé sur ce qui autorisé et ce qui ne l'est pas, il convient de s'inscrire à une session de formation.
Il est indispensable de réserver sa formation exploitation débit de boissons auprès d'un organisme agréé par le ministère de l'intérieur et donc habilité à délivrer le permis d'exploitation permettant d'obtenir la licence.

Le permis d'exploitation 

Que vous soyez n'importe ou en france , vous pouvez facilement suivre une formation permettant la vente de produits alcoolisés sur place ou à emporter.
Une réservation en ligne permet de voir immédiatement les places disponibles.
Les principaux textes en vigueur concernant le permis d'exploitation débit de boissons sont les articles 565 du code général des impôts, les articles L3511-1 à L3512-26 et les articles L3335-1 à L3335-11 du code de la santé publique.
Constamment renouvelés, ces textes de loi veillent à la lutte contre l'alcolisme.


stage france