Sandwicherie

Vous avez envie de créer une sandwicherie ?
Autant vous le dire tout de suite…c’est une bonne idée !
À condition bien sûr que vous fassiez mieux que du pain et du jambon beurre.

Le sandwich aujourd’hui n’est plus simplement un coupe-faim à avaler rapidement.
Il est entré dans le rang des produits de restauration commerciale requérant tout l’art culinaire.
La clientèle, on le sait, est de plus en plus exigeante.

Et même pour prendre un petit sandwich, le consommateur n’entend pas se montrer moins capricieux.
Si donc vous voulez ouvrir une sandwicherie, voici 5 choses que vous devez savoir.

Sommaire
  1. - La psychologie du consommateur du sandwich

  2. - Les horaires, sinon c’est l’horreur

  3. - Bio, halal, premium ou grande consommation : à vous de choisir

  4. - Vendez non pas du sandwich, mais un service

  5. - L’hygiène, la première règle


La psychologie du consommateur du sandwich

S’il faut en croire le Food Market Vision, le marché des sandwiches en France peut réaliser un chiffre d’affaires supérieur à 7 milliards d’euros par an, et ce chiffre, c’était en 2013 ; il est certain que depuis 7 ans nous sommes déjà bien plus loin.
C’est donc un secteur très prometteur.

Sa célébrité, le sandwich le doit surtout à deux avantages intrinsèques : on peut se l’offrir rapidement, et à peu de frais.
D’ailleurs dans la représentation collective, manger un sandwich signifie surtout prendre rapidement un petit repas.
Et justement, nous sommes à l’ère où l’on est contraint de serrer son calendrier de la journée.

Conséquence, la plupart des gens veulent trouver sur le chemin quelque chose à déguster rapidement avant de continuer leur travail.
Vous verrez qu’il est rare que celui qui vient s’offrir un sandwich prenne ses aises et patiente comme s’il venait commander un menu complet.
Il faut savoir qu’environ 90 % des gens qui emporteront le sandwich acheté chez vous le mangeront devant témoin.
Cela veut dire que votre emballage est votre meilleure publicité.

Avec ou sans leur avis, vos clients dégusteront votre sandwich près des gens qui jetteront un coup d’œil.
Si vous faites des emballages attirant le regard, vous êtes déjà en train de faire une bonne publicité pour votre nouvelle marque (cela suppose évidemment que vous n’êtes pas en franchise).

Les horaires, sinon c’est l’horreur

Vous n’ouvrez pas un consulat ni un bureau du trésor public. Vous ouvrez une sandwicherie et non pas une administration publique.
Alors, soyez flexible sur les horaires. Reformulons : ouvrez tôt ; fermez tard.
Le temps où la sandwicherie attend ses clients uniquement à une heure du déjeuner ou du petit déjeuner est bien révolu aujourd’hui.
Car les gens achètent leur sandwich pour le manger au bureau ou dans la voiture.

Conséquence, les heures de pic traditionnelles ne sont pas toujours les mêmes partout.
Au moins au début de votre activité, il est mieux d’ouvrir assez tôt et de fermer assez tard.
Vous pourrez apprendre par la suite le comportement de votre clientèle et vous y adapter.

Bio, halal, premium ou grande consommation : à vous de choisir

Il est important que vous choisissiez comment vous comptez vous projeter.
Le marché du sandwich est vaste et c’est à vous de vous définir et de mettre en place un marketing en conséquence.

De façon concrète, il vous faut poser la question de savoir si vous désirez devenir le point de référence pour tous dans le quartier en vendant pour la grande consommation ou si vous désirez vous positionner sur d’autres produits plus spécifiques : le sandwich bio et le halal sont en vogue aujourd’hui. Le tout dépendant de votre stratégie.

Peu importe cependant ce que vous choisirez, il y a des fondamentaux à ne pas perdre de vue.
Par exemple, vous devrez chercher à modifier assez fréquemment les recettes, proposer de nouvelles saveurs.

Ne l’oubliez pas le consommateur du 21eme siècle n’est fidèle qu’à ce qui change ; si vous voulez qu’il reste fidèle aux vos sandwiches, ne soyez pas fidèle à une seule recette ; changez-les souvent.
Pour ce faire, vous pouvez intégrer les viennoiseries au beurre, muffins, croissants, donuts, et autres pâtisseries dans vos produits de base pour garantir à votre clientèle des délices sucrés.

Vendez non pas du sandwich, mais un service

Le marché sur lequel vous vous préparez à entrer n’est pas tout à fait vierge.
Le consommateur a aujourd’hui le choix entre plusieurs sandwicheries à la ronde.
Ce qu’il recherche ce n’est donc pas une sandwicherie de plus. Il recherche celui qui pourra le lui apporter au bureau.

Ou encore le site internet ou l’application sur laquelle l’on peut commander son sandwich et se faire livrer.
Le problème du consommateur, c’est le service et non plus le produit.
Mais le service, ce n’est pas seulement la commande et la livraison.

C’est la possibilité pour le client de faire une commande spéciale, de dire « je veux mon sandwich avec… ».
Il compose une recette insolite, vous réajustez en souriant, avec la phrase magique : « pas de souci ».

Si vous voulez fidéliser votre clientèle, offrez des services. Vos premiers clients, ce sont les gens dans les bureaux.
Créez pour eux la possibilité de passer des commandes en ligne, de se faire livrer.
Et négociez, dans la mesure du possible, avec les managers pour devenir le partenaire-fournisseur de leur entreprise.

Vous serez celui qui leur apporte les sandwiches pour la réunion des lundis matin.
Plusieurs employés de bureau pourraient faire des demandes spéciales : « pour moi ce sera avec… » ; « non, moi je préfère… » ; « ah non, pas de…pour moi ».
Prenez note, souriez et allez satisfaire tous les désirs.

L’hygiène, la première règle

Si vos clients peuvent trouver quelque chose à vous reprocher sur l’hygiène de votre sandwicherie, tous vos efforts seront vains.
Il faut savoir qu’un « microbe du hamburger » ne se transmet pas seulement dans le hamburger et que la moindre méprise sur les règles d’hygiène peut entraîner une intoxication alimentaire.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la formation est indispensable pour obtenir votre permis d’exploitation.

Quand vous aurez pris ces cinq points en compte au moment de monter votre projet de sandwicherie, il vous faudra maintenant faire face à toutes les exigences légales en matière de restauration commerciale.
Il vous faudra notamment la formation pour le permis d’exploitation et la formation HACCP, qui sont toutes les deux obligatoires.

Vous pouvez faire ces formations chez nous.
Nous offrons ces formations depuis plusieurs années et il vous est possible de vous inscrire pour les suivre ou en ligne ou en présentiel.
Pour trouver une formation, il vous suffit de visiter notre catalogue.

stage france

stage france