Comment les restaurateurs font-ils pour garantir notre sécurité alimentaire ?

L’époque où le client se plaignait de trouver un cheveu dans son assiette est-elle révolue ? La législation en place a tout fait pour que cela ne se produise plus, en tout cas.

De nos jours, il arrive plus souvent, en fait, que certains consommateurs portent plainte suite à divers cas d’intoxication alimentaire, dus à des denrées de mauvaise qualité ou mal conservées. La vigilance doit être constante pour les professionnels qui manipulent quotidiennement des matières premières sensibles qui influent sur la santé. Des stages de formation sont organisés afin que les obligations réglementaires soient intégrées naturellement dans les pratiques. Elles concernent notamment la conservation et la cuisson des aliments. Ces normes visent à limiter les risques d’intoxication par l’alimentation.

Les aliments sont conservés avec méthode

Dans la cuisine, la rigueur est de mise. Chaque centimètre de l’espace est calculé pour la circulation du personnel,  tout est nettoyé et ordonné de façon à ce que le service se déroule de façon fluide et agréable, même en plein coup de feu. En effet, la concentration est indispensable, à tout moment.

Tout est bien rangé, une erreur de stockage peut conduire à une contamination fâcheuse. Toutes les dates de péremption sont à vérifier avec une régularité d’horloger. Les espaces réfrigérés sont organisés, de même que les étagères où sont stockées les boîtes de conserve. Les modes de conservation sont variés, mais le plus commun est la réfrigération ou la congélation (à ne pas confondre avec la surgélation).

Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici.

L’art de cuire les produits 

Bleu, saignant ou à point ? Il ne faut pas se tromper. Les légumes peuvent être servis glacés, une farandole de fruits colorés peut avoir été blanchie. Le vocabulaire varié a de quoi dérouter les débutants. Il correspond en fait aux divers modes de cuisson, qui sont autant de façon de faire la chasse aux germes pathogènes qui s’installent bien volontiers dans les différentes textures.

Pour découvrir la réglementation dans ce domaine, cliquez ici.

Comment limiter les risques d’intoxication alimentaire ?

Les risques d’infection bactériologique sont les mêmes pour tout type d’établissement. Le restaurateur se doit de protéger l’organisme de chacun de ses clients, y compris les plus vulnérables.

Un protocole strict doit être mis en place. Il concerne le stockage, la préparation des plats et la gestion des déchets. Un suivi doit être vérifiable au moyen de documents que le restaurateur doit être en mesure de fournir à tout moment, en cas de contrôle de l’hygiène par les services d’inspection sanitaire.

Les mesures d’hygiène alimentaire visant à limiter les intoxications sont exposées plus en détail ici.

Pour finir, rappelons tout de même que dans l’immense majorité des cas, les Français peuvent se targuer d’avoir une gastronomie que lui envie le monde entier. Concocter des saveurs raffinées passe un travail exigeant et le respect d’un grand nombre de règles en matière d’hygiène alimentaire.

 

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer aux pages suivantes :




Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Permis d'Exploitation

Stages Permis d'Exploitation

>> Réserver un stage <<
Hygiène Alimentaire

Formations Hygiène Alimentaire

>> Réserver un stage <<