Sécurité et prévention : risques liés au dysfonctionnement d’appareils de cuisson

En matière de sécurité, les restaurants et les autres ERP (Etablissement Recevant du Public) sont tenus de répondre à des normes très strictes. Ces dernières ont été instaurées dans le but d’assurer la tranquillité des usagers. Elles permettent de répondre proportionnellement et en conséquence à une situation donnée.

La monde de la restauration est d’autant plus encadré qu’il nécessite l’emploi de matériel potentiellement dangereux. Qu’il s’agisse d’une friteuse ou d’un four, le risque en cas de défaillance n’est pas le même. On ne remédie pas de la même façon à un feu d’huile de cuisson, qu’à un incendie d’origine électrique.

Quels sont ces dangers et quelles sont les mesures à prendre en cas de danger ?

Identifier la nature de l’incendie

Comme dit précédemment, on ne doit pas réagir de la même manière, selon la nature d’un sinistre. En cuisine, beaucoup de matériel est employé, générant un danger potentiel bien précis en cas de dysfonctionnement.

C’est pour cette raison que la présence d’extincteur est exigée en cuisine. Néanmoins, chacun ne convient pas à toutes les situations

Dans le cas de la friteuse par exemple, lorsque l’huile s’enflamme, la dernière chose à faire est de l’arroser. Le mélange est encore plus inflammable et conduit généralement à l’expansion du brasier. La bonne conduite à adopter consiste à étouffer le feu. Pour ça, le plus simple est de couvrir le bac avec un linge mouillé. Cela suffit souvent à endiguer le drame.

Dans le cas d’un bac à huile de restauration collective, il faut employer un extincteur, mais pas n’importe lequel. Surtout pas d’extincteur à eau ! Ces flammes requièrent l’utilisation d’un dispositif à poudre, à mousse ou à CO2. Ils fonctionnent par étouffement en privant le foyer d’oxygène. 

C’est exemple est révélateur du fait qu’il faut avoir un minimum de connaissances quant à la bonne démarche à employer. C’est pour cela que la formation du personnel est primordiale, elle permet à chacun d’adopter la bonne attitude en fonction du type de danger.

Pour les feux lié à l’électricité, préférez un extincteur à CO2 ou à poudre. Ces derniers vous assurent de ne pas être électrocuté en tentant d’étouffer les flammes. Là encore, il ne surtout pas utiliser de mousse, qui est conductrice, sous peine d’être à son tour touché par l’électricité.

Pour les incendies liés au gaz, utilisez un extincteur à poudre ou à CO2, il étoufferont rapidement le foyer.

La formation pour une meilleure prévention

Compte tenu de la variété de risques auxquels sont exposés les employés du domaine de la restauration, il est nécessaire de s’assurer du bon niveau de formation en termes de prévention.

Pour être à même de réagir correctement et d’adopter la bonne attitude, il est nécessaire qu’ils connaissent parfaitement le fonctionnement des machines et des outils qu’ils utilisent. 

Il faut également assurer un entretien régulier de l’ensemble des dispositifs installé sur place. Une révision régulière est nécessaire. De plus, des plans de service doivent être affichés dans chaque pièce et indiquer les vannes et interrupteurs permettant de couper l’alimentation des divers réseaux.

La formation et l’apprentissage sont cruciaux en termes de prévention et de détection du danger.

 

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de vous référer aux pages suivantes :




Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Permis d'Exploitation

Stages Permis d'Exploitation

>> Réserver un stage <<
Hygiène Alimentaire

Formations Hygiène Alimentaire

>> Réserver un stage <<