Les Happy Hours et les Open Bar étant désormais interdits par la loi, des amendements permettent nés en moins aux établissements possédant une licence 4 de mettre en place des alternatives.

La prévention : les dispositifs et les aides


Permis d’exploitation et licence débit de boissons

Les débits de boissons désirant mettre en place des solutions alternatives à l'Open bar ou au Happy Hours doivent détenir une licence 4 et avoir préalablement obtenu le permis d’exploitation correspondant (stage de formation de 20 heures), c'est-à-dire le permis exploitation débit de boissons.

Une réglementation stricte gère la mise à disposition de boissons alcoolisées. La licence 4 bars, pubs et discothèques est obligatoire pour ouvrir un bar ou ouvrir une boite de nuit en vendant les différentes catégories d'alcool, les boissons fermentées non distillées comme les alcools forts : whisky, vodka, rhum, gin, etc.

La profession est très encadrée par la loi et les sanctions appliquées aux débits de boissons peuvent aller jusqu'à la fermeture définitive de l'établissement.
Les dispositions pénales prévoient également une fermeture temporaire en cas d'infraction aux lois et règlements en vigueur, en cas d'atteinte à l'ordre ou à la santé publique, en cas d'actes délictueux et criminels.


Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

A lire également

Permis d'Exploitation

Stages Permis d'Exploitation

>> Réserver un stage <<
Hygiène Alimentaire

Formations Hygiène Alimentaire

>> Réserver un stage <<