Alcoolémie : ce que vous devez savoir en tant que débitant de boissons

Si vous tenez un débit de boisson, il est de votre responsabilité de veiller à ce que les gens ne continuent pas à boire alors qu’ils sont déjà en état d’ébriété. C’est l’article R3353-2 du Code de la Santé Publique qui vous en fait obligation : « Le fait pour les débitants de boissons de donner à boire à des gens manifestement ivres ou de les recevoir dans leurs établissements est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe. »

Il en est de même pour ceux qui doivent prendre le volant. Votre responsabilité peut être engagée s’il est établi que vous avez servi à boire à un conducteur en état d’ébriété, qui a provoqué un accident. Comme vous pouvez le constater, il y a un certain nombre de règles que vous devrez suivre quand vous êtes responsable d’un débit de boissons. Voici notamment ce que vous devez savoir par rapport à l’unité d’alcool, les seuils réglementaires d’alcool dans le sang et le délai d’élimination de l’éthanol par l’organisme humain.

Sommaire
  1. - L’unité d’alcool et alcoolémie

  2. - Alcoolémie : 10 minutes pour monter à la tête, au moins une heure pour descendre

    1. - A lire également


L’unité d’alcool et alcoolémie

L’unité d’alcool, c’est le verre standard. Si vous utilisez rigoureusement les verres standards pour servir chaque boisson alcoolisée, vous pouvez être certain que chacun de vos clients ingère par verre environ 10 grammes d’alcool pur. Dans le sang, ces 10 grammes d’éthanol font augmenter l’alcoolémie de 0,20 à 0,25 g/l de sang. Evidemment ce taux est influencé par le sexe de l’individu et sa masse.

Si une femme et un homme boivent un verre de bière, tous les deux auront ingéré certes 10 grammes d’alcool, mais l’alcoolémie chez la femme sera certainement plus élevée que chez l’homme. Cela est dû au fait que l’homme dispose d’une masse musculaire souvent plus développée que la femme. En conséquence, le sang parvient à trouver plus de volume où se diffuser, au lieu de se concentrer dans le sang. Pour cette même raison de masse corporelle, une personne de 100 kg aura une alcoolémie inférieure à une autre personne de 75 kg.

Alcoolémie : 10 minutes pour monter à la tête, au moins une heure pour descendre

Le maximum de l’alcoolémie est atteint aux environs de 30 minutes (si le client est à jeun) et 60 minutes après l’ingestion (s’il a mangé). Cependant, il lui faut juste 10 minutes pour l’atteindre. Il ne faut donc pas croire le consommateur qui veut vous faire croire qu’il peut rapidement rentrer chez lui avec sa voiture avant que l’alcool n’atteigne son taux élevé. Cherchez-lui plutôt un taxi.

Il y a aussi ces clients qui font le mouvement contraire : ceux qui disent avoir dansé suffisamment pour éliminer l’alcool dans leur sang. Il faut savoir qu’une fois dans le sang, l’alcool n’est éliminé par le foie qu’à raison de 15 à 25 mg par heure et par litre de sang. Ce rythme est incompressible. Donc si votre client a consommé deux verres, il lui faut deux heures après l’absorption pour les éliminer. Et l’absorption, c’est 30 minutes à jeun et une heure si l’individu a mangé avant de prendre son verre. Et là encore, le tout dépend de l’état de son foie. Si celui-ci est déjà fragilisé, il peut ralentir le processus d’élimination à un rythme de 10mg/l par heure.

Le mieux alors est de toujours disposer d’éthylotest.
D’ailleurs si vous servez de l’alcool la nuit, la loi vous fait obligation d’en mettre à la disposition de vos clients.

stage france