Eaux minérales : plate ou gazeuse ? Des boissons sous licence du premier groupe

Dans un débit de boissons, certains préfèrent commander de l’eau minérale, plate ou gazeuse. Quelle différence existe-t-il entre les différentes marques exactement ? 

Boisson du groupe 1, chaque eau a une saveur différente, au même titre que le vin. L’eau minérale naturelle, d’origine souterraine, n’a subi aucun traitement chimique. C’est le moyen le plus sain de s’hydrater (on sait qu’il faut boire en moyenne deux litres par jour). Peu importe le moment de la journée, avant, pendant ou après le repas. Certains clients attendent une eau de qualité, pour des raisons de santé ou tout simplement pour le plaisir…

L’eau minérale naturelle

Elle contient une forte concentration en sels minéraux, dont le sodium. Elle est recommandée à ce titre, mais à éviter toutefois en cas d’hypertension ou de problèmes rénaux. Dans ce cas, il vaut mieux boire une déminéralisée.

L’eau plate

Elle peut être servie en carafe ou en bouteille. Dans ce dernier cas, elle est généralement minérale, mais elle peut aussi être de source ou distillée.

Il est possible de la servir aromatisée avec une rondelle de citron ou par quelques feuilles de menthe fraîche.

L’eau gazeuse

L’eau peut être naturellement ou artificiellement gazéifiée. 

Selon les marques, l’eau pétillante a différentes vertus thérapeutiques. Elle est réputée faciliter la digestion quand la teneur en bicarbonates est élevée. D’origine corse, elle contient davantage de fer et la présence de gaz carbonique fait ses preuves contre les aigreurs d’estomac. D’origine auvergnate, elle est réputée pour sa teneur élevée en magnésium, favorisant la lutte contre l’anxiété. 

La formule qui remporte le plus de succès concerne les breuvages au conditionnement attrayant, finement gazéifiées, peu salée et sans nitrate. Elle peut même contenir naturellement un léger goût fruité. 

Elle reste proscrite pour les personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien.

Il existe diverses façons de la servir. Il est possible d’y ajouter du sucre et du citron pour obtenir des limonades maison. Divers sirops (menthe, grenadine, cassis, etc.), de préférence naturels, pourront l’aromatiser. Elle peut aussi faire partie de la recette d’un cocktail alcoolisé comme le mojito. Dans ce cas, la boisson n’appartient plus au groupe 1 même si sa composition majoritaire est aqueuse. Elle passe au groupe auquel appartient l’alcool le plus fort.

Comment la conserver ?

Leur conditionnement plastique est en PET, sans aucun transfert chimique. Le stockage au soleil, contrairement à une idée reçue, n’en altère pas la composition. En revanche, le goût ou l’aspect peuvent s’en trouver modifiés. À une température élevée, un dépôt blanc peut apparaître, sans danger pour la santé.

Les étiquettes indiquent généralement que les bouteilles sont à stocker « à l’abri de la lumière, dans un endroit propre, sec, tempéré et sans odeur ». L’objectif est de préserver ses qualités gustatives.

Les boissons les meilleures pour la santé doivent être à la disposition des clients. Mais la plupart du temps, ils fréquentent les débits de boissons pour s’offrir des boissons des autres groupes, comme les vins et autres boissons fruitées, naturelles ou chimiques, et alcoolisées. Il n’en reste pas moins que le personnel doit connaître les différents types d’eau qu’il est susceptible de servir sur place (ou à emporter).

Un débit a tout à gagner à prendre soin de la carte des boissons de première catégorie (café, jus de fruits et de légumes non fermentés, soda et toute boisson sans alcool).




Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.