Le business de la pizza étant un business fleurissant et ayant une forte rentabilité, il attire de nombreux entrepreneurs chaque année.

Ne pas négliger la réglementation

Cependant, tout comme pour l’ouverture d’un restaurant classique, l’ouverture d’une pizzeria n’est pas une mince affaire et vous vous soumettrez à une réglementation stricte.

Bien que les pizzérias soient soumises aux formalités classiques comme toutes autres entreprises, elles sont en plus soumises à des formalités supplémentaires spécifiques à ce type d’établissements.

Formations obligatoires : Permis d’exploitation et hygiène alimentaire

En tant que restaurateur et puisque vous servez boissons et denrées alimentaires à votre clientèle, vous devez passer des formations obligatoires relatives à cette activité.
En premier lieu, vous devez obtenir votre permis d’exploitation (formation de 20h) et vous former sur les bonnes pratiques d’hygiène alimentaire.

Autorisations spécifiques au camion pizza

Si vous désirez être un pizzaïolo ambulant, vous devez savoir que cette activité dépend en plus de la législation des commerçants ambulants.

Vous devrez alors obtenir votre carte de commerçant ambulant et vous devrez demander des autorisations de stationnement pour votre camion pizza.

Ces demandes se font généralement auprès des mairies et des préfectures des zones dans les quelles vous souhaitez exercer votre activité.

Les licences relatives à la vente d’alcool

La vente de boissons à emporter et d’alcool est règlementée.
Si vous souhaitez vendre des boissons à emporter et de l’alcool à votre clientèle, vous devrez au préalable obtenir les licences requises.

Les licences ne concernent pas tous les mêmes types de boissons et varient selon le type d’établissements.

De ce fait, vous ne pourrez pas demander les mêmes licences et vendre les mêmes boissons si votre pizzéria est un local fixe ou un commerce ambulant.


Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.