En plus de dépendre de la législation des restaurateurs, un camion pizza dépend également de la législation des commerces ambulants. Vous devez alors respecter des règles d’hygiène et de sécurité alimentaire.

Les obligations à respecter sur le camion

Mais votre véhicule, le camion pizza, doit aussi respecter un nombre de normes.

Choisir son camion pizza

Pour acquérir votre camion pizza, deux choix s’offrent à vous : l’acheter neuf ou l’acheter d’occasion.
Vous n’êtes pas obligé(e) d’acheter un camion pizza neuf pour démarrer votre activité.
Le marché des commerces ambulants dispose d’un turn-over assez important en raison des nouveaux arrivants et des anciens ayant économisé pour lancer leur activité dans un local fixe.

Il est donc très facile de trouver un véhicule d’occasion. De plus, acheter un véhicule d’occasion vous permettra d’économiser sur votre budget de départ puisque vous le payerez moins cher qu’un véhicule neuf.

Il vous faudra cependant être attentif quant à sa conformité à la législation.


Normes et conformité des camions pizza

Afin que votre camion pizza soit conforme aux règles de l’activité, il doit répondre à plusieurs normes.

Dans un premier temps, il faut que la carte grise de votre camion comporte la mention « VASP Magasin » (mention délivrée aux véhicules récents).
S’il s’agit d’un véhicule moins récent, la carte grise devra comprendre la mention « VTSU ».

Ces deux mentions sont les mentions correspondant aux véhicules conformes au commerce ambulant.

Vous pouvez vérifier l’homologation du camion en demandant le dossier DRIRE de celui-ci.
Attention aux camions retapés en camion pizza, ils n’ont généralement pas la mention VASP Magasin demandée.
Si le camion possède un four à gaz, les bonbonnes de gaz doivent être placées à l’extérieur du véhicule. Votre véhicule doit impérativement être homologué et respecter les normes car en cas d’accident, vous serez tenu pour responsable.


Commentaires

  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.